facebook twitter instagram linkedin google youtube vimeo tumblr yelp rss email podcast phone blog search brokercheck brokercheck Play Pause

Tirez le maximum de votre REER

Six conseils pour exploiter tout le potentiel de votre REER.


Au Canada, le régime enregistré d’épargne‑retraite (REER) demeure l’un des moyens les plus efficaces d’épargner en vue de la retraite. Si votre programme de placement comprend un REER, voici des suggestions avantageuses.

1. Automatisez vos cotisations

Si vous optez pour des versements préautorisés toutes les deux semaines ou tous les mois, vous éviterez la cohue de la fin février et vous bénéficierez d’un allégement fiscal tout au long de l’année. Si votre employeur offre un REER collectif, profitez‑en. Comme le calcul des retenues fiscales se fera après le prélèvement de vos cotisations, vous paierez moins d’impôt à chaque paie. De plus, certains employeurs versent des cotisations de contrepartie.

2. Cotisez davantage les années où vous gagnez le plus 

Si votre taux marginal d’imposition est élevé, versez le maximum à votre REER pour réduire vos impôts. Quand vous retirerez votre actif, votre revenu et votre taux d’imposition seront sans doute moindres.

3. Songez à un prêt REER[1] 

Si vous avez des droits de cotisation inutilisés, un prêt REER vous permettrait de verser une cotisation supplémentaire à votre régime durant les 60 premiers jours de l’année. Votre remboursement d’impôt vous permettrait ensuite de rembourser une partie ou la totalité de votre prêt. De cette façon, vous feriez fructifier plus tôt une plus grosse somme.

4. Songez à cotiser au REER de votre conjoint 

Il est possible d’établir un REER au nom de votre conjoint ou conjoint de fait, pour y cotiser vous‑même et bénéficier d’une déduction fiscale. Quand votre conjoint retirera son actif, il devra payer de l’impôt, à moins que votre plus récente cotisation remonte à moins de trois ans. En fractionnant ainsi le revenu de votre couple, vous paierez moins d’impôt avant et après votre départ à la retraite.

5. Ne manquez aucune occasion de verser une cotisation supplémentaire 

Augmentation de salaire, prime, remboursement d’impôt, liquidités libérées après le remboursement d’une dette… voilà autant d’occasions de cotiser davantage. Songez au moins à indexer vos cotisations annuelles en fonction de l’inflation.

6. Ne vous limitez pas à la retraite 

Il est possible de retirer des sommes de votre REER pour acheter une maison dans le cadre du Programme d’accession à la propriété ou pour faire des études dans le cadre du Régime d’encouragement à l’éducation permanente, à condition de respecter les critères de ces programmes. Ces retraits ne seront pas imposables, pourvu que vous remboursiez votre REER conformément au calendrier établi. Vérifiez avec votre conseiller que vous tirez le maximum de votre REER et passez régulièrement en revue vos cotisations et vos placements pour vous garantir une retraite aisée. 

 

[1] Les prêts REER peuvent ne pas convenir à tous. Vous devez être en mesure de vous acquitter de vos obligations au titre du prêt. Votre conseiller saura vous éclairer sur les avantages liés à un prêt placement et sur les obligations qui s’y rattachent.


Financial Advisor Websites by Twenty Over Ten Powered by Twenty Over Ten